Une draisienne évolutive pour accompagner le développement de la motricité de bébé .

Une draisienne évolutive pour accompagner le développement de la motricité de bébé .

Au cours de leurs premières années de vie, les enfants développent leurs capacités motrices. Ils passent par de grandes étapes qui leur demandent de nombreux efforts. Pour leurs premiers pas, leurs premières courses ou encore leurs premiers sauts, il existe de nombreux jouets pour les accompagner. 

Dans cet article, nous vous donnons quelques repères afin que vous puissiez vous y retrouver. Nous vous donnons un âge approximatif, mais ce n’est qu’une estimation donc ne vous inquiétez pas si cela ne correspond pas au stade de développement de votre bout de chou.

Motricité fine ou motricité globale ?

La motricité globale est souvent confondue avec la motricité fine. Elle désigne l’ensemble des gestes « moteurs de l’enfant ». Il s’agit de l’ensemble des mouvements importants qui assure l’aisance du corps. Par exemple, elle permet de coordonner les bras ou les jambes.

La motricité fine quant à elle, concerne les mouvements précis qui sollicitent des petits muscles (par exemple ceux de la main et des doigts). C’est entre 4 et 8 mois que l’enfant commence à prendre conscience de son corps grâce à elle. 

Chaque enfant avance à son rythme et rien ne sert de brûler les étapes. En revanche, ce qui ne change pas, c’est l’ordre dans lequel l’enfant franchit les stades de développement. En effet, le développement de l’enfant obéit à la loi proximo-distale. C’est une loi neurologique selon laquelle le contrôle s'achemine du centre du corps à la périphérie. Plus simplement, cela signifie que les épaules seront contrôlées en premier, puis ses mains et enfin ses doigts. Ce qui explique pourquoi les bébés développent leur motricité globale avant la motricité fine.

La maîtrise de la motricité est très importante, car c’est une étape essentielle du développement physique de l’enfant. C’est par leurs mouvements que les enfants vont la découvrir puis la développer. Il est donc primordial qu’ils puissent s’exercer. Les jeux sont parfaits pour stimuler et solliciter tous ses petits muscles. Pour chaque stade de développement, des jouets “moteurs” permettent d’enrichir leurs activités physiques. Ils répondent alors à des besoins différents.

Notez également qu’il existe un lien étroit entre motricité (nos mouvements) et le psychisme (nos sensations et réflexions). C’est ce qu’on appelle la psychomotricité. Entre 2 et 6 ans, les enfants développent différents psychomoteurs. Ce sont leurs envies de découvrir de nouveaux horizons et de tester de nouvelles expériences qui les motiveront à se lancer.

Comment développer la motricité fine ?

Pour stimuler la motricité fine des enfants, vous pouvez utiliser des jeux ou des ateliers ludiques. Au fil des années, les enfants développent de nouveaux mouvements qui leur permettent une meilleure coordination des doigts, des mains et des yeux. L’accompagner dans ses différentes étapes lui permettra d’appréhender l’apprentissage de l’écriture.

  •  Entre 7 et 9 mois, vos enfants commencent à tenir des objets pour les examiner, ils tiennent leurs biberons et mangent seuls leurs aliments avec les doigts. Vous pouvez leur donner des boîtes et des objets à prendre et à mettre dedans. Vous pouvez également jouer à des jeux de doigts avec eux.
  •  Entre 10 et 12 mois, les enfants ramassent des objets, tiennent une cuillère (avec un peu de difficulté) et gribouillent sur une feuille. Votre bébé apprend à bouger ses bras et ses doigts avec plus de contrôle. L’enfant fait preuve d’une plus grande précision dans ses mouvements.
  •  De 1 à 3 ans, les mouvements commencent à devenir plus globaux. C’est entre 2 et 4 ans que l’enfant va choisir une main plutôt qu’une autre (ce qui va déterminer s'il sera gaucher ou droitier). Il devient capable de tourner une poignée de portes, de tourner les pages d’un livre et de faire travailler ses deux mains ensemble.
  •  De 3 à 4 ans , les enfants commencent à dessiner. L’enfant bricole et est capable d’utiliser un ciseau. Les habiletés motrices fines de l’enfant vont évoluer jusqu’à ses 6 ans

Il existe plusieurs formes d’ateliers qui vous aidera à stimuler vos enfants :

1) Les activités de bricolage

En bricolant, les enfants vont développer leur motricité fine, mais également leur imagination. Vous pouvez encourager les enfants à utiliser les matériaux (papier ou tissu) et plusieurs techniques comme le collage ou le découpage. Découper avec des ciseaux lui apprendra à tenir un objet en main ou à suivre des tracés complexes. C’est un très bon exercice pour lui apprendre à faire des mouvements précis.

2) Les activités Montessori

La méthode Montessori est une pédagogie éducative basée sur la liberté de l'enfant dans le choix de ses activités, l'apprentissage par l'expérimentation et l'autonomie. Elle est notamment utilisée pour apprendre à lire et à compter, mais elle peut également être utilisé pour développer la motricité fine. Par exemple, vous pouvez proposer à votre enfant de faire des puzzles, de poser des gommettes ou alors d’enfiler des perles pour stimuler tous les muscles de ses petites mains. Vous retrouverez ici, quelques idées d’activités.

3) Les activités créatives.

Peindre, dessiner ou alors jouer à la pâte à modeler, lui permet de concentrer ses efforts sur ses mains et d’apporter de plus en plus de précision dans ses gestes.

4) Les activités de tous les jours pour développer son autonomie

Dans votre routine du matin, prenez du temps supplémentaire afin de lui apprendre à s’habiller seul pour qu’il puisse affiner sa motricité fine. Vous pouvez également le laisser manger avec ses mains, car sans même s’en rendre compte bébé fait de l’exercice. Petit à petit, il apprendra à utiliser un couteau et une fourchette. ( ce qui est aussi excellent pour sa motricité)

Toutes ces activités lui permettront d’anticiper les gestes de sa vie quotidienne. Elles l’aideront à développer sa préhension des objets et à dissocier ses doigts.

Comment développer la motricité Globale ?

De même que pour la motricité fine, il existe différents jouets pour stimuler la motricité globale. Cette fois-ci, nous allons majoritairement vous parler de jeux d’extérieurs qui impliquent une activité physique. L’enfant passera également par différents stades de développement :

À partir de 8 mois, les débuts du développement de la motricité globale.

La motricité globale commence à partir de l’âge de 8 mois lorsque l’enfant commence à se déplacer à 4 pattes ou en rampant. C’est à ce moment que les enfants commencent à exprimer leurs grandes vitalités. Les bébés commencent à se déplacer, mais ont encore peu de capacités motrices. Puis à l’âge de 10 mois, il commence à tenir debout tout seul ou en s’accrochant aux meubles. Ils commencent aussi à essayer de se déplacer. À ce premier stade, vous pouvez utiliser différents jouets d’éveil pour l’aider à apprendre la marche :

- La bascule à bébé qui est un jouet 1er âge sur lequel l’enfant s’assoit et se balance. Pour l’utiliser le bébé doit être capable de rester assis sans besoin d’assistance. Ce jouet lui permettra de développer ces muscles et améliorer son équilibre.

- Le porteur bébé sur lequel les enfants s’assoient à califourchon. C’est un jouet à roulette qui leur demande de pousser sur le sol avec leurs pieds pour pouvoir avancer. Les porteurs sont en général destinés aux enfants de 12 mois. En enjambant et en avançant, les jeunes enfants stimulent la musculature de leurs deux jambes. Ils commencent également à solliciter les muscles de ses mains et de ses bras en tournant son guidon.

- Le pousseur pour bébé qui va permettre à l’enfant de se tenir debout. C’est un jouet muni de petites roulettes. Il est aussi appelé chariot de marche, déambulateur pour bébé ou jouet à pousser.

- Le trotteur bébé qui est aussi appelé youpala. Il est souvent associé au pousseur pour bébé, car c’est également un objet d’aide à la marche. Mais contrairement au pousseur ou au porteur, le trotteur n’est pas un jouet, mais un objet de puériculture.

trotteur-éveil

Avec ces 4 jouets d’éveil, les enfants développent leurs motricités et la coordination de leurs mouvements. Ils améliorent leur équilibre corporel. En se déplaçant, les enfants ont une meilleure compréhension de leur environnement. Ils pourront ainsi mieux appréhender les distances avec les objets et sauront éviter les obstacles.

Dès ses premiers pas, une draisienne pour apprendre l’équilibre

Entre 10 et 20 mois, c’est l’âge où votre enfant commence à faire leurs premiers pas. À cet âge, les enfants adorent les interactions avec vous et sont très intéressés par les jeux. Ils commencent à prendre de l’assurance et explorent le monde qui les entoure. Pour l’accompagner dans ce premier stade de développement, il faut l’encourager dans son apprentissage de l’équilibre.

Pour cela, pensez à la draisienne qui l’aide sans même qu’il s’en rende compte. En avançant sur ses deux pieds, il trouve instinctivement son équilibre. Cette position lui permet aussi d’acquérir de l’autonomie. En effet, l’apprentissage de la draisienne peut se faire seul et vos petits loups auront ainsi de plus en plus confiance en eux. C’est un apprentissage qui se fait rapidement et facilement. Il est très gratifiant pour votre enfant de voir qu’il peut s’en sortir tout seul, cela le motivera à continuer ses efforts. La draisienne permet également de développer ses réflexes en gérant la direction, la vitesse ou le passage à l’arrêt. 

Elle comporte un autre grand avantage. Elle permet à l’enfant de retrouver une position physiologique et naturelle. Contrairement au tricycle, la draisienne mobilise tout le corps pour avancer. C’est alors une très bonne position pour commencer à développer sa motricité.

draisienne-enfant

À partir de 2 ans : un tricycle pour apprendre à pédaler

En général, on estime qu’un enfant peut commencer à utiliser le tricycle à partir de deux ans. Il ne s’utilise qu’à partir du moment où l’enfant est capable de marcher et de s’asseoir sans trop de difficultés. Le tricycle offre de nombreux avantages. Il accompagne votre enfant dans l’apprentissage de son sens de l’orientation et de la coordination. Avec la draisienne, votre enfant a trouvé la bonne posture qui l’aidera pour ses premiers pas sur un vrai vélo. Mais en pédalant, il développe ses capacités à synchroniser ses mouvements. Il apprend à coordonner son bas et haut du corps tout en s’amusant. 

Grâce à ses 3 roues, l’enfant retrouve beaucoup plus d’équilibre que sur un vélo classique. C’est un jouet sécurisant, car l’enfant a peu de chance de tomber. Vos petits loups pourront partir à l’aventure en toute en sécurité ! 

Aussi, en pédalant votre enfant tonifie sa musculature. Même si le tricycle est bien plus stable qu’un vélo classique, il demande à l’enfant de faire des efforts physiques. En l’utilisant, les petits développent leurs forces.

Comme la draisienne, le tricycle participe au bien-être physiologique de l’enfant. Il booste son estime et sa confiance en soi en lui donnant de l’indépendance. 

tricycle-enfant

 À partir de 3 ans, l’âge de la trott’ 3 roues 

À partir de ses 3 ans, vos enfants ont acquis de l’aisance dans leurs mouvements. Ils deviennent autonomes et commencent peu à peu à prendre des initiatives. Toutefois, leurs équilibres n'est pas encore parfaits. Les enfants ont envie de se lancer, mais ont encore besoin d’être rassurés. 

Les 3 roues permettent à l’enfant de conserver une certaine stabilité.  Ainsi, elle joue un rôle de transition avant que votre enfant ne prenne son autonomie complète. Il existe deux types de trottinette 3 roues : celle avec les deux-roues avant et celle avec le deux-roues arrière. Lorsque les deux-roues sont à l’arrière, l’enfant a plus de facilité en terme de fluidité du mouvement.

Par ailleurs, elles sont encore une fois, excellentes pour inciter votre enfant à faire des activités sportives. L’enfant peut allier plaisir et sécurité en s’assurant d’un certain contrôle sur son bolide. Avec une bonne prise en main, les enfants peuvent pleinement de dépenser sans que papa ou maman n’ait à s’inquiéter.. ;)

Trottinette-enfant

La trottinette 2 roues

Autour de 5 ans, votre enfant arrive dans son dernier stade de développement. Il peut maintenant sauter à la corde, grimper, glisser, se balancer ou encore pédaler. Votre enfant a maintenant acquis son autonomie et a déjà toute la confiance pour pouvoir se lancer. 

La trottinette 2 roues est l’un des derniers moyens de locomotion à roulette avant l’apprentissage du vélo sans les petites roues. Elle apprend aux enfants à avancer à leurs rythmes. L’utilisation de la trottinette lui permet de maîtriser d’autant plus l’équilibre, la coordination des mouvements et la perception de l’espace. C’est un très bon exercice pour s’orienter et apprendre à tourner. L’apprentissage du vélo deviendra plus facile.

L’importance de jouer

Au-delà de booster l’activité physique, tous ces jouets moteurs vont stimuler la créativité et l’imagination des enfants. Le jeu booste tout leur développement, notamment son développement intellectuel. En amusant les enfants, les jouets leur procurent des émotions. Lorsque vous faites des activités physiques avec votre enfant, il est content de s’amuser et comprend qu’il est agréable de faire de l’exercice.

Aussi, lorsque vous vous promenez avec lui sur leurs bolides, vous leur permettez d’explorer de nouveaux endroits et de découvrir de nouvelles personnes, ce qui développera sa curiosité. Être curieux est une grande qualité chez l’enfant, car elle contribue à son épanouissement et à son apprentissage. 

Jouer favorise son développement social. L’enfant apprend à vivre avec les autres en partageant avec ses copains. Par la même occasion, l’enfant développe son langage en exprimant ses idées et en échangeant.

Chaque enfant développe ses moteurs à son rythme, mais en l’aidant avec le jeu vous pouvez encourager son évolution. Il faut l’aider à progresser en rendant ses efforts amusants. C’est pourquoi il est conseillé de mettre à disposition des enfants, des jeux et des accessoires pour qu’ils puissent s’épanouir pleinement dans leurs croissances. Mais vous l’aurez compris chaque stade de développement correspond à des besoins différents et donc à des jeux différents.

Alors, pourquoi s’encombrer de tous ces produits lorsqu’on peut tous les retrouver dans un seul jouet ?

Vous en avez peut-être entendu parler, il existe une nouvelle catégorie de produit qui vous permet de retrouver tout ce dont vos petits loups ont besoin pour développer leurs capacités motrices : ce sont les jouets évolutifs. Ils permettent d’accompagner les enfants dans tout leur apprentissage en respectant leur rythme. Ils proposent plusieurs fonctions avec lesquelles les enfants vont petit à petit se familiariser.

Draisiennes évolutives, trottinette évolutive ou encore tricycle évolutif, tous ses produits leur permettent d’explorer leurs corps et leurs capacités en toute sérénité. C’est pourquoi Looping a choisi de développer une draisienne évolutive 5 en 1 : le Scootizz. Il accompagne votre enfant dès ses 1 an et jusqu’à la fin du développement de sa motricité grâce à 5 fonctions que nous avons énoncé ci-dessus :

- La draisienne 2 roues et 3 roues.

- Le tricycle.

- La trottinette 3 roues puis 2 roues.

Au-delà des nombreux bienfaits pour l’enfant, le Scootizz vous évite de renouveler chaque année le bolide de votre petit bout. Peu encombrante, vous pouvez l’emmener partout avec vous (Et même pour les voyages en avion.. ). C’est la solution pour les parents qui cherchent un produit durable et un maximum de confort pour les enfants puisque c’est une trottinette pour tous les âges.

L’avantage du Scootizz réside aussi dans sa fonction « assistée ». Si vous le souhaitez ou si vos petits ne sont pas encore prêts pour l’autonomie, vous pouvez ajouter une barre de poussée sur la fonction draisienne ou tricycle. Et lorsque l’enfant fatigue, il lui suffit de poser ses pieds sur le repose-pied et de se laisser pousser par ses parents. Elle vous permet également de garder le contrôle pour éviter que bébé ne s’échappent. Vous pouvez alors être rassuré lorsque vous vous promenez en ville.

draisienne-assistée

 

En bref, l’enfant passe par de nombreuses grandes étapes tout au long de sa croissance et il est parfois difficile de s’y retrouver. Nous espérons que ces indicateurs vous aideront ! La motricité est très importante chez l’enfant, car son développement lui donnera les clés pour grandir et s’épanouir.

Bien sûr de nombreux autres facteurs entrent en jeu dans son évolution, notamment sa bonne alimentation. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre précédent article : comment manger sainement, pour ma famille et moi-même.

Affectueusement,

Louise.

 


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published